La cotisation Recupel a diminué. La réduction des réserves a atteint sa vitesse de croisière.

La cotisation Recupel a diminué. La réduction des réserves a atteint sa vitesse de croisière.

Recupel réfute le rapport critique de la Cour des comptes

Mercredi 18 mars 2015 — Bruxelles, le 18 mars 2015 – Dans le budget 2015 de Recupel est enregistré un montant de 16 millions d’euros de recettes provenant des cotisations, alors que les coûts totaux pour la collecte, le transport et la transformation atteignent 39 millions d’euros. C’est pourquoi Recupel est assez surprise du rapport de la Cour des comptes, qui déclare que l’entreprise aurait accumulé trop de réserves et que les cotisations pour l’enlèvement et le recyclage appliquées par Recupel seraient trop élevées. Recupel ne travaille pas sur base de fonds publics et souligne le fait qu’elle n’a jamais été contrôlée, ni contactée, par la Cour des comptes.

Recupel représente 7 organismes de gestion et recueille les cotisations pour le compte de chacune de ces ASBL indépendantes. Les réserves, provisions et fonds collectés par ces dernières sont le résultat d’obligations qui leur ont été imposées par le gouvernement dans le passé. Fin 2014, cela représentait pour les 7 ASBL un total de 245 millions d’euros, mais ce montant est systématiquement réduit et devrait aboutir en 2020 à 131 millions d’euros.

Provisions :

Les provisions ont été établies conformément à la législation concernée pour tous les appareils introduits sur le marché entre 2001 et 2009. Ces montants sont uniquement destinés à couvrir les coûts de collecte, de transport et de recyclage des appareils concernés quand ils sont jetés par les consommateurs.

Fonds :

Les fonds affectés sont destinés à assurer la continuité de Recupel et à la préparer à faire face à des événements imprévisibles, et ceci en conformité avec les conventions environnementales conclues avec les gouvernements régionaux. Les fonds de réserve s’élevaient fin 2014 à 36.825.957 euros, tous secteurs confondus. 

Au cours de ces 10 dernières années, la contribution pour l’enlèvement et le recyclage a diminué de 60%. Parallèlement, le volume collecté a augmenté de 75%. En Europe, Recupel est l’un des leaders dans le secteur de la collecte et du recyclage.

Peter Sabbe, General Manager de Recupel: « Recupel gère ses finances en bon père de famille. En raison d’une série d’obligations qui nous ont été imposées dans le passé, nous avons effectivement constitué certaines réserves. Mais tous les moyens qui nous ont été confiés ont été utilisés pour la mission qui nous a été donnée : la collecte et le recyclage des DEEE et la protection de l’environnement. Les cotisations ont été employées afin de collecter, de désassembler et de recycler tous les appareils récoltés de manière compétente et professionnelle. »

 

À propos de Recupel et des DEEE

Depuis 2001, Recupel se charge de la collecte et du traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) dans toute la Belgique. Les DEEE sont considérés comme des déchets dangereux et sont donc soumis à une réglementation spécifique. Ces déchets doivent être récupérés et traités de manière transparente, durable et efficace, et conformément à la loi sur les déchets. Plus d’informations sur le site www.recupel.be.

Pour plus d’informations (uniquement pour la presse, merci de ne pas publier) :

MindShake PR

Tom De Bruyckere, tel. 02 478 18 44 / 0476 45 15 03

tom@mindshake.biz