Le label Safeshops garantit la possibilité de rendre son vieil électro lors de la livraison après achat par e-commerce

Une collaboration entre Recupel et Safeshops améliore le service client de l’e-commerce et le rend plus écologique

Jeudi 29 septembre 2016 — Safeshops, une organisation sectorielle avec un label de qualité pour webshops, et Recupel, l’asbl qui organise la collecte et le recyclage de déchets électro, ont joints leurs efforts pour garantir en Belgique un service adéquat lors de l’achat d’électro par internet. Peter Sabbe, CEO de Recupel, explique : « Un webshop a, comme un magasin physique, l’obligation d’accepter la reprise d’un ancien appareil lors de l’achat d’un nouveau, ce qui n’était souvent pas mis en pratique ». En adaptant la procédure d’audit de Safeshops, cela ne devrait maintenant plus présenter de problème. « Le label Safeshops garantit désormais que les webshops affiliés soient informés et que les clients aient ce service garanti », dis Greet Dekocker, directrice de Safeshops.

Les appareils électro sont eux aussi vendus de plus en plus par internet. L’équipement IT et l’électroménager se trouvent même à la cinquième place des types d’appareils les plus vendus par ce canal. Le secteur de l’e-commerce est également en pleine expansion en Belgique. Les dernières prévisions indiquent que le commerce sur internet de produits et services va croître cette année de 16,5% pour un total de 9,6 milliards d’euro de chiffre d‘affaires.* « Safeshops a été créée par des webshops belges de renom et a comme objectif principal d’augmenter la confiance des consommateurs belges pour les achats sur internet et l’e-commerce en général », dis Greet Dekocker. « Pouvoir remettre son ancien appareil à l’achat d’un nouveau fait partie de cette confiance. » 

Recupel a été créé par l’industrie électro pour répondre à l’obligation de reprise. Celle-ci sous-entend qu’une entreprise qui met sur le marché belge un appareil électr(on)ique est responsable pour la collecte, le transport et le recyclage de cet appareil lorsqu’il est mis au rebut. « L’obligation de reprise est aussi de mise pour les webshops, mais n’est pas appliquée systématiquement. Avec Safeshops, nous faisons un pas dans la bonne direction parce que chaque webshop avec ce label est informé et contrôlé lors de sa (re)certification », dis Peter Sabbe

Actuellement, 39% des appareils mis sur le marché sont collectés pour être réutilisés ou recyclés. D’ici 2019, chaque membres de l’Union Européenne doit atteindre un taux de 65%. « Cet objectif ne pourra être atteint que si tous les acteurs de société rentrent en action », dis Sabbe. « Les producteurs, les associations de consommateurs et environnementales et les différents gouvernements doivent tous promouvoir le même message : les déchets électro ne se jettent pas, ils se collectent. »

Dans cette optique, l’e-commerce est un défi très spécifique. « Les habitudes du consommateur à la fin de la vie d’un appareil doivent changer, mais pour cela il faut aussi tenir compte de ses habitudes d’achats », dis Greet Dekocker. « Les webshops qui attachent de l’importance à un service de qualité le comprennent et agissent en conséquence. »

Les webshops dotés d’un label Safeshops se trouvent sur www.safeshops.be  

*Source: Gondola.be